Chronique

Manesh, Les sentiers des Astres

Les sentiers des astres

Ces ouvrages de Stefan Platteau sont clairement mes derniers gros coup de coeur. La série contient pour le moment 3 tomes: Manesh, Shakti, et Meijo. Je vais tenter de vous résumer le premier de la série, qui avait reçu le prix imaginales 2015, et de vous donner mon avis sur cette belle saga sans en gâcher le merveilleux contenu, mais seulement en vous citant quelques références et anecdotes qui je l’espère, vous donneront envie de vous y plonger.

J’ai repéré cette série alors que je me préparais pour les imaginales 2019 , en lisant les résumés des ouvrages publiés par les auteurs invités. Celui-ci m’avait alors particulièrement intrigué. Une fois au festival, j’ai d’abord eu un premier coup de cœur visuel, pour les sublimes couvertures des nouvelles éditions souples  chez les moutons électriques, signées Melchior Ascaride qui illustre de nombreuses couvertures de cette maison d’édition.

Les anciennes couvertures étaient aussi très belles, mais je préfère néanmoins les nouvelles, plus simples. Je pensais seulement acheter le premier tome pour me faire une idée, mais après plusieurs heures d’hésitation je suis finalement repartie directement avec les 3 tomes… et je peux vous dire que c’était finalement une superbe idée !

manesh cover

Mon deuxième cœur a été lors de la rencontre avec l’auteur, Stefan Platteau, un auteur belge, historien de formation, qui semble un habitué des Imaginales et autres festivals de littérature. Lorsque j’ai demandé à acheter les ouvrages et à en obtenir une dédicace, il m’a expliqué qu’il avait un petit rituel à lui, que chaque livre avait une histoire et un parfum qui lui était propre. Il invitait donc ses lecteurs à passer un moment à ouvrir chaque ouvrage et à en sentir le parfum, pour choisir celui qui lui plaisait le plus… Moi qui passe mon temps à snifouiller les livres que j’achète, c’était un plaisir !

Le dernier coup de cœur fut bien sur le récit magnifique que nous livre Stefan Platteau dans les sentiers des astres, avec une plume magnifique et délicate. Dans le premier tome, Manesh, direction les forêts du Vyanthryr où nous suivons l’équipage de 2 gabarres menées par le capitaine Rana. Celles ci ont été envoyées par la duchesse de Narrakhin, Maroué Luari, pour remonter le fleuve du Framar en quête du roi-diseur, un oracle dont les connaissances devraient changer l’évolution de la guerre civile, qui fait  rage entre les Luari et les Souranès. Cette quête est ancrée dans un monde plein de magie et de pouvoirs anciens, comme celui des astras, de mystérieux objets qui déversent encore leurs tourmentes sur le royaume.

maneshgabarre
Illustration de la grande gabarre par Philippe Van Dyck

Au  cours de leur périple, l’équipage va croiser le chemin d’un curieux jeune homme nommé Manesh. Ce dernier est récupéré au bord de la gabarre alors qu’il voguait, presque sans vie, sur un radeau de fortune. Le voyage de l’équipage sera bercé par le récit de ce curieux jeune homme, recueilli par le barde Fintan Calathynn ,qui mènera à la découverte d’un monde onirique d’une grande poésie. 

Le récit de Stefan Platteau s’inspire des mythologies celtique, scandinaves ou encore Hindoux, et nous livre de nombreuses légendes comme celle des êtres solaires ou les seigneurs Nendous, les cruels démons de ce monde. Les personnages sont nombreux, et livrent lentement leurs histoire et leur personnalité. Ils sont clairement attachants, qu’ils soient héros de guerre, simples bateliers ou cuisiniers. Certains demeurent profondément énigmatiques, comme la courtisane et sa fille, qui accompagnent le capitaine.

C’est un récit qui s’écoule au fil de l’eau, qui se savoure doucement, un univers particulier, une ambiance dans laquelle on se plonge et replonge avec plaisir.  Le côté un peu négatif et qu’il s’étire parfois un peu dans la longueur, en tout cas dans le premier tome.

Aucune date de sortie pour le prochain tome n’est encore annoncé malheureusement, mais il semblerait que la saga se constitue de 5 tomes au lieu des 3 prévus initialement. Cependant il existe également un petit recueil de 2 nouvelles, Dévoreur et le roi diseur, qui nous permettront de prendre notre mal en patience en attendant la suite. 

Si vous souhaitez découvrir plus en détail l’auteur et son univers, il a été interviewé par ActuSf à l’occasion des dernières imaginales et l’enregistrement est disponible en podcast.

Et si comme moi vous avez aimé la voix de l’auteur, il a aussi participé à une des lectures des imaginales, disponible également en ré-écoute 🙂

A plus tard pour la suite de cette belle saga plein de poésie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s