Challenge de l'imaginaire, Chronique

[Chronique] After®, Auriane Velten

Tout récemment , Auriane Velten a reçu le prix Utopiales pour son livre After ®. Ça tombe bien, il était dans ma PAL depuis déjà bien trop longtemps. C’était l’occasion idéale de le sortir de cette vilaine pile et d’attaquer ce qui s’est avéré être une bien jolie lecture. C’est le premier roman de l’autrice, sorti début 2021 aux éditions Mnémos, avec une très belle couverture signée Zdzislaw Beksinski.

C’était une lecture vraiment top. j’ai commencé ma lecture un matin, sans me presser… et l’ai finalement terminé le soir même. Le roman n’est pas très long mais très bien mené et vraiment prenant.

L’autrice nous offre un roman de science fiction post apocalyptique où la Terre a été complètement chamboulée suite à un cataclysme immense. Seuls quelques humains ont survécus, nichés aux alentours d’un baobab. La société qui s’est établie vit selon des principes dictés par le dogme, prônant la paix, l’égalité, le respect des autres, ou encore le partage du travail.

Une expédition est mise en place par les membres du conseil afin d’étudier ce qui se trouve dans les terres renoncées et explorer les vestiges du monde d’avant, ces lieux sauvages loins de l’abri du baobab géant où se sont installés les humains.

L’équipe de recherche se constitue de deux personnages qui sont loin de se ressembler : Cami, qui malgré le Dogme éprouve une importante curiosité que rien ne peut assouvir, même après des heures passées à éplucher la bibliothèque (comme tout/e nerd qui se respecte ^^) et Paule, qui suit le dogme sans faillir. Paule doit ainsi s’assurer que toutes les découvertes de l’expédition qui peuvent mettre en danger le dogme seront détruites. Ce que le duo découvrira lors de l’expédition, sur le monde d’avant et sur eux même, remettra complètement en cause leur façon de penser et le monde dans lequel iels évoluent. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler… foncez lire le livre si vous souhaitez avoir le fin mot de l’histoire.

Car il vaut le coup, vraiment. L’écriture est belle et immersive. C’est un récit qui se lit avec beaucoup de plaisir. Attention par contre, c’est effectivement un récit post-apocalyptique mais l’accent est mis sur les personnages et leur évolution plus que sur cet aspect post-apocalyptique, finalement très peu décrit. Les détails sur la grosse catastrophe sont assez légers et ne constituent pas le point principal du roman. On y parle de partage, d’amitié, de confiance, d’évolution. J’ai beaucoup aimé les questionnements autour de la curiosité et de la créativité, que le dogme n’accepte pas. Car la curiosité est un premier pas vers la vanité

Un aspect m’a cependant perturbée au départ : l’usage (un peu trop) extrême de l’écriture inclusive qui supprime les distinctions de genre des personnages. Ceci s’explique plus tard dans le livre et prend clairement tout son sens, mais la lecture en est rendue plutôt difficile sur les premières pages. Au final on s’y habitue vite et on ne fait même plus attention mais j’ai failli décrocher au début…

Je suis néanmoins contente de ne pas avoir lâché si vite l’affaire, car je serai passée à côté d’un très bon roman dont je vous conseille la lecture. Si le récit parle bien d’une Terre dans un hypothétique futur dévasté, j’ai clairement eu l’impression de voyager ailleurs, et la balade fut très agréable et pleine de jolies surprises.

Les chroniques d’autres bloggeurs : les chroniques du chroniqueur au pays des cave trollslune les lectures du maki – le bibliocosmeles lectures de xapur

2 réflexions au sujet de “[Chronique] After®, Auriane Velten”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s