Chronique

[Chronique], Mistborn tome 1, Brandon Sanderson

Brandon Sanderson… enfin dans ma bibliothèque ! 

J’ai entendu maintes fois ce nom sur les réseaux sociaux et les blogs, vu de belles photos sur instagram, ai lorgné sur ses ouvrages à la librairie sans savoir par lequel commencer… Enfin, je me lance avec la saga Mistborn (fils-des-brumes en FR) et sa belle édition en coffret. Je suis faible et me laisse avoir facilement par une jolie couverture, et clairement celles ci sont sublimes, classes, sans trop de chichi, avec un code couleur simple et efficace. Bref, j’aime fort.

En plus, la couverture indique que le livre est recommandé par Robin Hobb, donc forcément ça me parle !

J’ai lu par endroit qu’il vallait mieux lire Elantris d’abord, même si ce n’est apparemment pas le meilleur ouvrage de l’auteur. De mon côté, tant pis… je laisserai Elantris pour plus tard.

Dès les premières pages, le style d’écriture m’a parlé et donné l’impression d’un monde complexe et bien construit. C’est clairement une belle saga de fantasy comme on les aime. J’ai dernièrement lu beaucoup de SF, et c’est plaisant de revenir à mes premiers amours, les grosses sagas de fantasy, pleines de magie et de secrets.

L’univers de Mistborn se place dans un monde sombre, noyé sous les cendres qui tombent inlassablement et colorent tout de gris. Quand vient la nuit, une épaisse brume s’étire sur le royaume, qui effraie les habitants et serait peuplée de mistwraiths.

L’empire est gouverné par le Lord Ruler, le seigneur maître, un espèce de demi-dieu aux grands pouvoirs, depuis son palais dans la cité de Luthadel. Les habitants de l’empire vivent en classes sociales: les nobles, descendants de ceux qui ont aidé le Lord Ruler à accéder au pouvoir, vivent de bals et autres joyeusetés dans leurs villas, et exploitent le travail des Skaa qui ne connaissent, pour la plupart, que la misère et la souffrance. Certains nobles possèdent la particularité de maîtriser un pouvoir, l’allomancie. Les mystères de l’allomancie sont dévoilés au cours du premier tome, et constituent des pouvoirs liés à l’usage de différents métaux, que l’on peut ingérer sous forme d’une sorte de liqueur. La plupart des chanceux qui maitrisent l’allomancie peuvent utiliser l’un de ces métaux, mais quelques très rares personnes peuvent user de tous les métaux : les mistborn, les fils des brumes. Cependant, cette magie est héritée également par certains skaa, qui naissent de l’interdite relation entre nobles et skaa, et sont de ce fait chassés par le Lord Ruler.

Les inquisiteurs, d’étranges personnages aux tatouages autour des yeux et aux tiges de métal dans le visage, sont capables de détecter l’usage de l’allomancie et de chasser ces skaa bâtards.

Le récit de ce premier tome tourne principalement autour de 2 personnages, Vin et Kelsier, et de leur équipe de doux voleurs. Vin est une jeune femme Skaa née d’un père noble, qui a hérité des pouvoirs de l’allomancie. Elle a été trahie par son frère et servait sous un noble qui utilisait son pouvoir, influencer les esprits, pour se faire de l’argent. Elle a vécu dans les bas fond de Luthadel, dans la peur et la violence. Kelsier, quant à lui, est un voleur chef de bande, qui s’est échappé des mines où il a découvert ses pouvoirs de mistborn. Il entend réaliser l’impossible : renverser le règne du Lord Ruler en poussant les skaas à la rébellion grâce à l’aide de sa bande d’allomanciens. Un objectif complètement fou, qui colle parfaitement à ce personnage sans limite un peu dingo. Vin se joint donc à la bande dirigée par Kelsier, mais a quelques difficultés à y trouver sa place et a faire confiance au reste du groupe. C’est un personnage touchant, qui veut prouver qu’elle a sa place mais souffre en même temps d’un bon gros syndrome de l’imposteur.

Au delà de Vin et Kelsier, la troupe regroupe des personnages humains et complexes, auxquels on s’attache très vite. Un autre aspect intéressant est la manière dont est traité le personnage de Reen, qui est le frère de Vin. Il n’apparait jamais mais occupe largement les pensées de Vin, qui imagine ce qu’il lui dirait si il était avec elle. C’est assez rigolo car même si il n’est jamais réellement présent, cela en fait tout de même un personnage à part entière du roman.

Le roman présente également des personnages issus de différents peuples, dont la construction est tout à fait fascinante. Sazed par exemple est très intriguant, c’est un Terrisien, un peuple dont on ne connait que très peu de choses dans ce premier tome, mais qui me semble très prometteur.

Avis

L’univers est prenant et vraiment passionnant. L’idée de se servir du pouvoir des métaux est très original et très bien utilisé dans l’intrigue. L’univers est complexe, mais amené de manière progressive et fluide. La jeune Vin est totalement non instruite de la magie de l’allomancie et du fonctionnement du royaume, et apprend au fur et à mesure que Kelsier la forme… tout comme le lecteur. Un procédé classique, mais diablement efficace! J’espère cependant que c’est une spécificité du tome 1, car, à force, suivre les leçons de Vin lasse un peu. C’est un personnage qui m’inquiétais un peu au cours de ma lecture, la classique héroïne qui n’y connait rien, est réservée, timide, naïve et découvre ses pouvoirs, doit apprendre à faire confiance… mais finalement mes inquiétudes étaient totalement infondées, la manière dont elle s’intègre dans l’équipe et évolue avec eux est passionnant.

Le texte est long, quelques 600 pages, mais on ne s’ennuie pas. Il y a suffisamment d’action et de rythme pour que les pages passent toutes seules. L’univers crée par l’auteur est intriguant. D’ailleurs, on en apprend dans ce premier tome finalement assez peu sur ce monde. d’où viennent ces pluies de cendres, que c’est il passé pour que tout espace vert soit transformé en des végétaux gris à l’air malade ? Tout un tas de questions, qui, je l’espère, seront traités dans les prochains tomes.

A très vite pour la suite !

D’autres avis par ici : Sometimes a bookL’ours inculteLe bibliocosmeCroque les motsAlbédoXapur Lorkhan – vous? (n’hésitez pas à me poster votre chronique en commentaire!)

11 réflexions au sujet de “[Chronique], Mistborn tome 1, Brandon Sanderson”

  1. Elantris se passe dans le Cosmere, comme Mistborn, mais il n’y a pas de liens entre les deux, donc il n’est pas nécessaire lire l’un l’un avant l’autre, pareil pour Warbreaker. (c’est juste pour Roshar que c’est intéressant d’avoir lu les autres avant).

    Aimé par 1 personne

      1. Il est bien, maintenant c’est pas le plus intéressant qu’a écrit Sanderson. Warbreaker est, je trouve, plus intéressant. Après j’ai envie de dire que c’est l’ordre de lecture qui te tente^^ (à l’exception de Max et Wayne, qui se passe quelques siècles (je sais plus la durée, en vrai) après Mistborn). Pour Roshar, tu peux lire le tome 1 quand tu veux, mais pour les tomes suivants c’est intéressant d’avoir lu au moins Warbreaker.

        Aimé par 1 personne

  2. Contente que ce tome t’aies plu ! ^^
    C’est aussi avec lui que j’ai découvert l’auteur, mais je n’ai pas pris le temps de lire la suite et j’ai enchainé avec les archives de Roshar … il faudrait vraiment que j’y revienne parce que j’avais adoré 😀
    J’espère qu’on aura les réponses à toutes nos questions dans les tomes suivants ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai mis longtemps à me lancer aussi (sans ma mère qui me cherchait désespérément un cadeau de Noël de dernière minute j’aurais pu traîner encore lgtps d’ailleurs !). Mais cest une belle découverte, ça faisait lgtps que j’avais pas été scotchée à un livre, ça fait plaisir de retrouver cette sensation 😊
      Tu peux tjrs tenter le tome 1 et si tu trouves ça bof tu laisses tomber la suite 😉

      J’aime

Répondre à Lectures du Panda Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s